Drivers Intel Rapid Storage, Windows 7 et latence audio

Ou « De l’importance de bien choisir ses drivers »…

Graphe DPCLC avec drivers 9.5.0.1037

Graphe DPCLC avec drivers 9.5.0.1037

Je fais un billet en premier lieu pour moi, pour mémo, mais aussi parce que je pense qu’il peut servir à d’autres. J’ai récemment mis à jour mon système RAID avec les drivers Intel Rapid Storage en version 9.5.7.1002. Suite à cette mise à jour, j’ai constaté des « bégaiements » lorsque j’écoutais de la musique, sans vraiment pouvoir faire le lien. Puis j’ai fini par mettre la main sur un petit utilitaire appelé DPC Latency Checker qui permet de voir en temps réel si les Deffered Procedure Calls ne sont pas trop nombreux, ce qui provoquent justement ces problèmes de son (audio stuttering) ou de vidéo dans bien des cas.

Bref, cet utilitaire m’a permis de mettre en évidence qu’avec cette version des drivers Intel, ma grappe de disque RAID provoquait un bloc de DPC ralentissant l’ensemble du système et provoquant ces sauts dans l’audio (qui a besoin de temps réel…sans décalage !) toutes les 4/5 secondes. Une fois revenu à la version 9.5.0.1037, plus aucun souci, et je me retrouve avec un graphe DPCLC correct… Qu’on se le dise, pour le moment, restez sur les drivers 9.5.0.1037, ça vaut mieux ! 🙂

Libération fait de l’humour…et c’est réussi !

Juste un petit billet rapide pour montrer la une de Libération d’aujourd’hui, je trouve ça très fin, et ça prouve que comme d’habitude, notre gouvernement est très en phase avec lui-même…

Ah, c’est beau hein…

Libération

Libération, une du 26 février 2010

Windows 7 et Games for Windows Live

Si comme moi vous possédez quelques jeux sous Windows 7 qui utilisent le système Games for Windows Live (avec le client qui apparaît en haut sur lequel il faut se logguer via un compte Windows Live ID, Dawn of War II ou Colin McRae Dirt 2 par exemple), vous risquez de rencontrer quelques problèmes de connexion.

Vérifiez bien que vous avez ajouté le programme GFWLClient.exe dans les exceptions du pare-feu de Windows. Ca paraît trivial, mais tout de même, allez jeter un oeil dans la configuration du firewall si vous avez des erreurs au moment de vous identifier dans Games for Windows Live.

Par défaut le programme est présent à cet endroit si vous êtes sur un système 64 bits (sans le « (x86) » si vous êtes sur un OS 32 bits) : C:\Program Files (x86)\Microsoft Games for Windows – LIVE\Client\GFWLClient.exe. Pour l’ajouter aux exceptions, il faut aller dans Démarrer > Panneau de configuration > Système et sécurité >Autoriser un programme via le pare-feu Windows (dans la section Pare-feu Windows) > Modifier les paramètres > Autoriser un autre programme > Parcourir (les screenshots sont dans la suite) puis aller sélectionner le programme GFWLClient.exe là où il est installé. Ensuite une fois que tout est validé, l’exception est ajouté et la connexion devrait pouvoir s’effectuer sans souci !

Colin McRae Dirt 2 et D3DCompiler_42.dll : que faire ?

Colin McRae Dirt 2

Colin McRae Dirt 2

Dans la série « j’ai le fondement bordé de nouilles », j’ai gagné via un concours sur Twitter organisé par Terry Makedon (CatalystMaker, un des responsables du développement des drivers ATI Catalyst) le jeu Colin McRae Dirt 2. Super cadeau, parce que le jeu est très beau, très sympa à jouer et vraiment prenant.

J’ai rencontré un petit problème lors du premier lancement du jeu : un message spécifiant que le fichier « D3DCompiler_42.dll » était introuvable.

Pour corriger cette erreur, c’est tout simple, il suffit de mettre à jour le package DirectX 11 en téléchargeant le programme d’installation pour votre version de Windows sur le lien suivant DirectX redist package (février 2010). Une fois téléchargé et installé, tout se lance correctement. Comme j’ai vu pas mal de monde se plaindre du problème sur les forums, j’en profite pour mettre ça ici, en espérant que ça aidera quelques personnes ! 😉

Enjoy! 🙂

Pirater présente des avantages…

Voilà une petite image qui résume assez bien (même si c’est un peu orienté et emprunt d’une certaine mauvaise foi – merci Lifehacker) pourquoi le piratage de films est si « populaire ». Fort malheureusement, il faut bien reconnaître que ce n’est pas complètement inexact… 😀

Piratage versus DVD officiel

Piratage versus DVD officiel

C’est marrant (mais un peu affligeant quand même) !

Google Buzz fait le buzz !

Logo Google Buzz

Logo Google Buzz

Je vous prie d’avance de bien vouloir m’excuser pour ce titre simplet et facile… Désolé de jouer la simplicité ! 😉 Depuis hier, c’est l’effervescence sur la toile au sein de tous les gros réseaux dits « sociaux », Facebook et Twitter en tête… En effet, le mastodonte Google se lance dans l’aventure avec un nouveau produit qui – comme son nom l’indique – va faire parler de lui : Google Buzz. Jusqu’à ce que le service soit lancé officiellement hier, rien n’avait filtré ! D’aucun décrivent ce nouveau service comme un mix entre Twitter et Facebook justement. Le tout intégré dans votre client webmail Gmail… Si ça vous intéresse, lisez la suite ! 😉

Lire Plus

Allez voir Avatar !

Cela faisait quelques mois que je n’avais pas mis les pieds dans un cinéma… Le week-end dernier je suis allé voir le fameux Avatar de James Cameron dont tout le monde parle tant. Le film de tous les oscars, le film qui a dépassé les recettes de Titanic, le film le plus réussi dans l’histoire de l’animation : il fallait que je me rende-compte par moi-même de ce que ce « chef-d’oeuvre » donnait vraiment.

Neytiri

Neytiri

Et là, « wooooooooooooooooooooooouuh » ! La claque visuelle ! Vraiment incroyable. C’est par ailleurs la première fois que je voyais un film en 3D au cinéma et je dois dire que je n’ai vraiment pas été décu. Durant les 2:40 de film je n’ai pas vu le temps passer. Même si les différentes techniques de 3D n’ont – je pense – pas été exploitées au maximum, l’effet est saisissant pour plusieurs scènes.

Jake et Neytiri

Jake et Neytiri

L’histoire est habilement trouvée, le récit est prenant, l’atmosphère, l’ambiance, l’univers créé, j’ai vraiment tout apprécié. Bref, allez-y, vous n’aurez aucun regret, je vous le garantis ! Vous trouverez quelques images supplémentaires et le synopsis du film dans la suite.

Lire Plus

Des invitations pour Google Wave !

Google Wave

Google Wave

Si vous vous intéressez un petit peu à la technologie et aux services web 2.0, je suppose que vous avez déjà entendu,ne serait-ce que parler, de Google Wave. C’est le nouveau service qui fait le buzz depuis quelques mois. Ce nouveau « all-in-one » proposé par la pieuvre Google est en fait basé sur une maxime assez simple :

A quoi ressemblerait l’e-mail si nous l’inventions aujourd’hui ?

En effet, l’e-mail est une des premières applications apparues avec Internet, mais n’a quasiment pas évolué depuis une vingtaine d’années. A l’heure du web 2.0 justement avec les Facebook, Twitter, les outils de messagerie instantanée (MSN, ICQ, Yahoo Messenger, GTalk, Jabber…) et autres plateformes collaboratives telles que les wikis et les sites de partage, la communication sans contrainte est au centre des préoccupations de la « société online ». C’est en partant de ce constat qu’est né Google Wave : c’est une vraie synergie entre e-mail, wiki, messagerie instantanée, forum avec des fonctionnalités vraiment innovantes. Pour l’instant on ne peut y accéder que par invitation (comme au tout début de Gmail) et c’est tout l’objet de cet article ! J’ai des invitations à distribuer régulièrement (aujourd’hui j’en ai une dizaine) et si vous êtes intéressés, laissez juste votre e-mail en commentaire, je me charge de vous faire parvenir le [plus-si-précieux-]sésame !

Pour les intéressés, je mets dans la suite de l’article la vidéo de la conférence d’une heure et demi durant laquelle l’application a été présentée aux journalistes et autres bloggeurs influents en avant première il y a quelques mois.

Lire Plus

La nuit des temps de Barjavel

La nuit des temps

La nuit des temps

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un bouquin qui m’avait autant plu ! Et là, je suis obligé de remercier Sandrine (donc merci Sandrine !) pour me l’avoir passé. J’avais déjà entendu parler de Barjavel, je connaissais de nom, mais sans plus, et je n’avais – jusqu’à présent – jamais pris la peine de m’y intéresser. Sur de chaleureuses recommandations je me suis donc mis à lire cette nouvelle… Et quelle nouvelle !!! J’ai véritablement adoré ! C’est un livre vraiment bien écrit, prenant, on a toujours envie de savoir la suite (et la multiplicité des petits chapitres n’aide pas à s’arrêter, vous savez avec le « oh, le chapitre ne fais que 3 pages, allez, je lis encore celui là » :D), c’est plein d’intrigue et de rebondissements. Par peur de vous gâcher le plaisir de la lecture, je n’ose pas en dire plus que cette succincte quatrième de couverture :

Dans un grand paysage polaire aux teintes pastel s’agitent des taches de couleurs vives, ce sont les membres d’une mission des Expéditions Polaires françaises qui font un relevé du relief sous-glaciaire. L’épaisseur de la glace atteint ici plus de 1000 mètres et ses couches profondes datent de 900 000 ans. Pourtant un incroyable phénomène se produit les appareils sondeurs enregistrent un signal provenant du niveau du sol. Aucun doute n’est possible il y a un émetteur sous la glace ! La nouvelle éclate comme une bombe. Que vont découvrir les savants et les techniciens qui, venus du monde entier, creusent la glace à la rencontre du mystère ?

C’est de la science-fiction que j’ai envie de qualifier de « réaliste » parce que cela se passe dans un monde contemporain, avec les problématiques et les rivalités qui existent entre les peuples (même si le livre date des années 1970 c’est tout à fait transposable à aujourd’hui). A mes yeux c’est une histoire très bien imaginée mais aussi une critique assez acerbe de la société et de l’être humain que nous dépeint René Barjavel au fil des 390 pages du livre. Du suspens, du voyage, de l’amour, du rêve… Dans cet ouvrage l’utopie est vite rattrapée par la réalité : un vrai bonheur ! Je n’ai pas été du tout déçu du voyage !

Windows Media Center réveille l’ordinateur tout seul

MediaCenter

Il y a quelques jours, je suis rentré chez moi et j’ai retrouvé mon ordinateur allumé… Je l’avais pourtant éteint… Comment s’est-il allumé tout seul ? Si d’aventure cela vous arrive, voilà quelques idées…

La première commande à effectuer pour vérifier quelle est la tâche qui a pu sortir l’ordinateur de la veille automatiquement il faut faire dans une invite de commandes la commande :

powercfg -lastwake

(il est aussi possible de retrouver cette information dans les journaux d’évènements Windows)

Or, si vous possédez Windows Vista ou Seven, et si vous avez déjà lancé le Windows Media Center, vous trouverez peut-être grâce à cette commande que c’est une tâche planifiée appelée « mcupdate_scheduled » qui est responsable de ce réveil intempestif. En effet, lors du premier lancement de Windows Media Center, une tâche planifiée s’enregistre en catimini et cette dernière à le pouvoir de « réveiller » l’ordinateur pour s’exécuter même s’il est en veille. Du coup, en pleine nuit l’ordinateur peut se remettre en route pour effectuer une mise à jour du guide TV ou du programme et rester allumer… Pas très pratique.

Bref, pour résoudre le problème, il faut se rendre dans le planificateur de tâches Windows, dans le répertoire « Bibliothèque du planificateur de tâches > Microsoft > Windows > Media Center » et double-cliquer sur la tâche mcupdate_scheduled. Dans les propriétés de cette tâche, il est possible de changer l’heure (l’heure choisie est en général aléatoire, en fonction du premier lancement du Media Center) et surtout dans l’onglet « Conditions », décocher « Sortir l’ordinateur du mode veille pour exécuter cette tâche ».

Haut de Page