J’avais promis à tout le monde des nouvelles fraîches de Russie quand j’y serai, et le temps est passé bien vite… Trop vite… Tant et si bien que je n’ai pas eu le temps de faire un article quand j’étais sur place. Ca fait un peu plus d’un mois que je suis rentré, et j’ai des souvenirs plein la tête. Je profite donc de ce jour pour donner quelques impressions et faire un petit compte-rendu de ce voyage riche en émotions !

Comme lors de mon dernier voyage là-bas en avril, l’article risque d’être un peu long, donc je vous invite à consulter la suite si ça vous intéresse ! :)

Je suis parti de la gare Lorraine TGV avec le TGV de 13:26 le 27 décembre 2009, direction l’aéroport Charles de Gaulle, Terminal 2 à Paris. A cet instant précis, je ne me doutais pas que les douze heures qui allaient suivre allaient s’apparenter à un marathon ! Et pourtant…

Après que la train a démarré, le temps commença à devenir de plus en plus lourd et au bout de quelques minutes, une petite tempête de neige s’abattit sur le train. Du coup, le TGV a dû ralentir et première annonce qui m’a fait un peu peur « Mesdames et messieurs, en raison de mauvaises conditions climatiques, notre train aura environ 15 à 20 minutes de retard à l’arrivée ». Ayant calculé mon timing de manière assez serrée, ça tombait plutôt mal ! Mais qu’à cela ne tienne, rien n’était perdu… Je devais juste trouver le comptoir d’enregistrement, m’y rendre, faire éditer mon billet, déposer ma valise, passer le contrôle de passeport, les contrôles de sécurité et aller à la porte d’embarquement, et il restait 1h15 avant le décollage de mon premier avion. Franchement, j’étais large ! :D Enfin bref, je me suis mis dans la file d’attente, déjà en train de me dire que j’allais rater le premier vol, et finalement, in extremis, j’ai pu passer l’enregistrement, les contrôles, et me mettre assis dans l’avion (après avoir aidé une « babouchka » qui allait à Moscou à porter ses affaires ;)). Ouf, décollage, c’est parti !

Arrivée à Moscou après 3:30 de vol, température extérieure -4°C. A ce moment là, j’étais loin de me douter de ce qui m’attendait. Vers 21:30 je me retrouve dans le hall de l’aéroport à la zone de débarquement. Dans ma tête je pense : « super, le prochain avion est à 00:15, pas besoin de courir ».  Je suis le flot de personnes : il faut aller au contrôle des passeports ! Un guichet sur huit ouvert, une cohue de 400 personnes qui cherche à passer au même endroit, et une employée qui tente d’apprendre les passeports de tous les gens par cœur font que je retrouve de l’autre côté du guichet à 23:30 !!!! Là, la course à commencé : sortie en 4ème vitesse pour reprendre ma valise (une des dernières qui tournait sur les tapis depuis un petit 2 heures) et direction au trot à l’extérieur de l’aéroport pour prendre le bus pour changer de terminal. Un peu d’attente, une fois que le bus m’a déposé au bon terminal, j’ai du faire face à un nombre incalculable de personnes qui faisaient la queue au guichets d’enregistrement…encore une fois ! Après avoir parlementé en espagnol avec un groupe de demoiselles russes et m’être fait houspillé par tout un groupe de personnes alors que je doublais tout le monde dans la file, j’ai jeté ma valise sur le tapis et j’ai foncé vers l’avion. Après 40 minutes de route sur la piste (j’ai vraiment cru qu’on allait à Chelyabinsk en roulant au bout d’un moment) le décollage a eu lieu et vers 4:00 du matin, je suis arrivé à Chelyabinsk ! Là où Svetlana m’attendait. Un petit tour dans la salle de livraison des valises, le temps de voir que ma valise n’était pas là et que les 15 autres personnes qui attendaient encore là étaient dans le même cas, et une demi-heure plus tard nous voilà tous dans le bureau d’Aeroflot pour remplir les formulaires de perte de bagages. Ensuite, retour dans le taxi, et direction l’appartement de ma chérie !!!

Quel voyage épique ! Un petit repos s’impose, le temps que je reprenne mes esprits et que je m’adapte au -25°C de la région ! :)

Les jours qui ont suivis se sont enchaînés à grande vitesse, entre les sorties entre amis, les promenades au parc et les préparatifs pour la suite du séjour. Nous avions prévu de nous rendre à Kurgan, dans la famille, pour passer nouvel an là bas (et en outre, il nous fallait aller me déclarer sous 3 jours à l’office central de migration).Nous avons été visité le parc central de Chelyabinsk avec de la neige partout, et des paysages très jolis. Le froid n’était pas si intense que ça quand le vent ne soufflait pas. Nous avons été aussi sur la place principal de la ville, surveillée par une majestueuse statue de Lénine. Les statues de glace, la mini patinoire, les lumières, les décorations et le grand sapin trônaient ça et là. L’ambiance qui s’en dégageait était vraiment particulière. Ca vaut le détour ! Une soirée à Megapolis, complexe de discothèque/restaurant/salles de jeux/etc. Une petite soirée très sympathique avec une ambiance sympathique ! Manger japonais dans un restaurant allemand, avec une entreprise qui fête nouvel an sous les chants russes à l’étage inférieur, c’est quelque chose à faire ! :)

Puis est arrivé le jour du départ pour Kurgan en bus ! Levé aux aurores pour aller à la gare routière. Le bus est parti rempli et à l’heure. 5 heures de route pour aller à 300 km à l’est de Chelyabinsk. Le trajet avait quelque chose de surnaturel : pendant 5 heures, rouler en ligne droite avec de la neige partout, pas une âme en vue, pas une voiture de croisée, au milieu d’une route bordée de boulots à gauche et à droite. Je dois bien avouer que mes pieds ont souffert, le bus était tout à fait convenable, mais j’avais les pieds congelés !  A Kurgan la température était d’environ -27°C quand nous sommes arrivés. J’ai pu faire la connaissance de Madame et Monsieur Kuznetsov, ainsi que d’Igor, respectivement parents et frère de Svetlana. Ils m’ont accueilli très chaleureusement, et malgré la barrière de la langue, je me suis tout de suite senti en confiance et ils ont vraiment été très aimables avec moi. Moi qui appréhendait un peu… J’ai tout de suite été mis à l’aise. Les jours qui ont suivi, j’ai eu droit de goûter moultes spécialités préparées par la maîtresse de maison : « borsch », « pilmeni », crêpes à la viande, crêpes au lait, fromage, beignets de viandes dégustés avec du lait, conserves de tomates, salades diverses, le tout agrémenté de « compot » et de thé. Je me suis vraiment régalé ! Nous avons fêté nouvel an dignement, tous ensemble : une magnifique table (à laquelle nous avons participé à la préparation) était dressée au milieu du salon le soir du 31 décembre, remplie de choses toutes plus appétissantes les unes que les autres ! Ded Moroz est passé (père noël russe) pour distribuer des cadeaux à tout le monde, et à minuit moins cinq, Dimitri Medvedev est apparu à la télévision pour souhaiter ses voeux de bonheur et prospérité à tous les Russes. S’en sont suivis les 12 coups de minuit et une petite balade dehors en voiture pour aller voir le sapin de la ville allumé au milieu des statues en glace : magnifique ! La température était vraiment froide ce soir là, avec un peu de vent, mais c’était très rigolo de courir prendre des photos et de retourner toutes voiles dehors dans la voiture pour ne pas se transformer en Mr. Freeze ! :D

J’ai eu par ailleurs la chance de fêter deux fois la nouvelle année cette année ! Une fois le 31 décembre en famille, chez ma chérie, et une fois le 1er janvier au soir, avec tous ses amis, ou nous avons refait un nouvel an dans les règles avec la table traditionnelle, le discours du président, le champagne, les feux d’artifice et tout le toutim ! La soirée était très intéressante, avec beaucoup de rigolade au programme et des discussions sur les cultures, les traditions, les modes de vie différents et des échanges enrichissants entre tous les convives. La soirée était d’ailleurs si intéressante que nous nous sommes couchés bien tard !!!! :)

Ensuite, Igor nous a amené avec Ira jouer au bowling : je suis nul au bowling, mais merci Igor ! C’était super ! Nous sommes aussi allé visiter le musée de la ville, chargé d’histoire et très intéressant. Et enfin, nous avons été dans un sauna privé, et là, encore une fois, c’était génial ! Une sorte de grotte, aménagé avec une salle à manger, deux chambres, un petit salon, une douche, une piscine, un sauna et une salle avec un seau d’eau froide à se déverser sur la tête : tout ça rien que pour nous pendant 2 heures ! Génial ! Merci encore à Igor d’avoir bien voulu à la fois me faire visiter Kurgan (excellent guide, avec commentaires en anglais ^^) et nous faire découvrir ce genre de petits plaisirs locaux ! Merci encore à Madame et Monsieur Kuznetsov de leur accueil et de leur gentillesse.

Nous sommes ensuite retourné finir le séjour à Chelyabinsk, avec un voyage en train un peu épique à 7:00 du matin, par un froid mordant et après une attente un peu longue sur le quai, mais nous sommes arrivés après 4:00 de trajet. Quelques balades dans la ville, quelques visites de centres commerciaux, un peu de cuisine (merci Sveta !), des repas chez des amis (merci à la famille Zolotyh !), quelques films partagés (regarder un film français doublé en russe et sous-titré en anglais, il faut le faire une fois dans sa vie !!!) et malheureusement c’est déjà l’heure du retour en France.

Toutes les bonnes choses passent trop vite… Vivement notre prochain rendez-vous ! Pour ma part, je garderai un souvenir impérissable de ce voyage magique…

Ah oui, pour la fin, encore un petit mot : Svetlana, je t’aime ! ♥

Be Sociable, Share!