Les gens proches de moi le savent déjà, les autres peut-être pas, mais je suis allé passer une semaine de conte de fées à St Pétersbourg en Russie, du 18 avril au 25 avril 2009. Bref, voici un petit compte-rendu de la semaine que j’ai passé là-bas, entre les cathédrales, la Neva, l’Ermitage et les palais des milles et une nuits !

Accrochez-vous si vous lisez la suite, parce que c’est long, et ce n’est pas les 534 photos que j’ai à ma disposition qui vont me permettre d’écourter l’histoire… 🙂

Découvrez dans la suite notre récit commun du voyage avec en italique les parties écrites par Svetlana…

Quelle jolie semaine…pleine de visites merveilleuses et d’émotions… Excusez-moi (oui, parce que je sais que c’était attendu, hein Aurélie ;)) pour le retard de l’article, mais nous avons du l’écrire à deux motié russe/moitié français, alors il a fallu un peu travailler !

Préparation pour aller à l’aéroport le vendredi soir : billets d’avion, j’ai, le passport et les papiers, j’ai, quelques habits dans la valise, j’ai, quelques petits cadeaux, j’ai…bon, ben je crois que tout est OK, je suis prêt à partir. Le samedi matin, direction l’aéroport Charles de Gaulle de Paris pour prendre un vol Lufthansa vers St. Pétersbourg ! Le stress monte…mais c’est parti pour une semaine de rêve. Ni l’ambiance morne du RER B, ni l’heure peu avancée de la journée ne me posent de problème. Quelques rames de RER après, me voilà à faire la queue pour rejoindre l’embarquement, dans un aéroport bizarrement bondé ce jour là. Quelques 5 heures plus tard (oui, une petite escale d’une heure à Francfort) je me retrouve à fouler le tarmac de l’aéroport Pulkovo II à St. Pétersbourg. Durant les vols des millieurs d’idées se sont bousculées dans ma tête. Finalement, le meilleur moyen pour trouver les réponses à toutes mes questions à été de dormir un peu ! Dernier contrôle de passport avant d’aller récupérer ses bagages, dernier coup de tampon sur le visa, un petit SMS à Svetlana pour lui dire que j’arrivai… A cet instant, je pense que je suis plusieurs fois passé à côté de l’arrêt cardiaque mais finalement j’ai tenu bon. Une fois passé la porte, nous nous sommes vus et reconnus au premier coup d’oeil…un grand sourire, une accolade, et quelques explications pour rejoindre l’hôtel : à ce moment, j’ai l’impression que – même si nous nous connaissons depuis un peu moins de 6 mois – nous nous connaissons depuis trèèèèèèèèèèèèès longtemps ! 😉

Svetlana : Pourquoi avoir choisi de nous rendre à St. Pétersbourg ? Un lieu magique pour des vacances magiques ! Franchement, notre voyage a commencé bien avant la date choisie… Il ne vaut d’ailleurs mieux pas que nos enseignants et clients ne sachent le temps que nous avons passé à discuter à ce sujet. Nous avons réfléchi à propos du programme de nos sorties, les vols, mais aussi – le plus important – de notre première rencontre…

Chelyabinsk – Moscou, Moscou – St. Pétersbourg. Mon premier voyage en avion, 4 aéroports, 15 heures d’attente… Malheureusement, mes nerfs que je pensais d’acier m’ont fait faux bond. Concentration sur un livre pour essayer de ne pas y penser, mais mon attention me trahit dès les premières lignes. Deux jeunes hommes assis à la table voisine d’un café de l’aéroport, ayant remarqué ma nervosité, ont essayé de me distraire. Organisation pour la protection des animaux, coutumes et traditions des autochtones Ossètes : la conversation a duré plus d’une heure. Je n’en peux plus. J’ai besoin de bouger.

18h30. Aéroport international Pulkovo II. A cet instant, je pense que notre grand-père Freud aurait décelé en moi un de ses meilleurs patients. Je pense que les gens de l’aéroport auraient partagé son avis. 18:40 : l’avion a atterri. 18:50 : comment est-ce possible qu’autant d’idées se bousculent dans ma tête ? Je ne peux penser à rien et je pense à tout ! 19:00 : des passagers avec des bagages ornés de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et des sourires radieux se dirigent vers les gens qui sont présents pour les accueillir ! 19:20 : le temps semble perdu dans le triangle des Bermudes ! Maintenant c’est sûr, Freud ne serait même plus suffisant pour me calmer !
Il y a eu…les deux traditionnels (lors d’une rencontre) baisers sur les joues, tellement plus parlants et émouvant qu’une centaine de mots. Je suis sûre que, même dans un millier d’années je ne pourrai oublier le moment le plus excitant de ma vie…cette légère sensation de picotement et de frisson qui parcoura mon corps…

[flickr-gallery mode= »photoset » photoset= »72157617500631907″]

L’hôtel était super sympa, et nous a permis de passer un séjour excellent ! L’arrivée à été un peu compliquée, la chambre ne correspondait pas à la demande, mais finalement, le personnel très serviable et accueillant à trouvé une solution rapidement. Une fois installés, nous avons pu profiter des petits déjeuners copieux (et très bien fournis !) et d’un pied-à-terre en plein centre du triangle d’or, à deux pas de toutes les curiosités à visiter dans la ville (même si certains serveurs du restaurant nous ont bien fait rigolé avec leurs attitudes étranges ! :D). Tout à quelques centaines de mètres tout au plus ! Bon, je passe rapidement sur le fait que le dimanche a été une journée avec 38,5°C de fièvre pour moi…j’ai eu un très bon médecin pendant toute la journée qui s’est très bien occupé de moi pour me remettre sur pied en moins de 24 heures (n’est-ce pas Svetlana ?) ! 😉

Svetlana : Je ne sais pas pourquoi, mais toutes les curiosités qui pouvaient nous arriver à l’hôtel, était destinées à nous tomber sur la tête ! Des employés d’hôtel quelques fois étranges, des serveurs étrangement complaisants, et, enfin des « bons » voisins (lol) ! Le temps nous a joué une drôle de blague. Mais je dois admettre qu’en vérité, mais c’est un secret, quelque part au fond de mon cœur, j’ai été heureuse de prendre soin de mon patient à la manière d’un médecin ! On m’avais dit qu’il fallait se méfier du climat de la capitale du Nord, mais merci ! Malgré tout, le temps nous à donner l’occasion de passer un séjour inoubliable dans le village des tsars avec entre autre une balade sur les canaux de la rivière de St. Pétersbourg. Malgré certains touristes assez marrants sur le bateau, cette mini croisière a été incroyable et très romantique…

La beauté des églises orthodoxes et cathédrales est frappée de majesté et de mystère. Musées, monuments tels que « Spas Na Kravi » et la cathédrale Saint-Isaac, la cathédrale de Kazan et de la Laure Alexandre Nevski… Il me semble que pour vraiment comprendre l’âme russe, il faut au moins une fois visiter une église orthodoxe russe. Cinq coupoles en or, une icône d’une immense valeur créée par les mains des maîtres des siècles passés, les murs peints et une colombe, suspendue en vol stationnaire à une altitude de plus de deux cents mètres. Dans ces endroits il n’y a pas de malveillance ou de haine, les lustres en métaux précieux ne sont pas une cause de jalousie. Ici, tout est calme et humilité.

Lors de notre séjour à Saint-Pétersbourg, je pense que Christophe a pu percevoir les faces cachées de l’esprit russe au travers de l’intérieur des églises orthodoxes. Je suis sûre que ce souvenir restera gravé à jamais.

Le reste de la semaine nous a permis de découvrir tout un tas de trucs (avec un temps superbe, s’améliorant de jour en jour, avec de moins en moins de vent, et toujours un ciel d’un bleu pur !) :

  • des balades dans St. Pétersbourg, dans le centre, dans les environs, le long de la Neva… D’ailleurs, la Neva, j’ai trouvé ça super : plein de petits icebergs qui défilent au rythme de la rivière. C’est très impressionnant ! Quelque chose que nous ne sommes pas habitués à voir dans nos régions un peu plus chaudes.
  • des musées : le Russian Museum dans lequel nous avons passé un après-midi, devant les peintures et sculptures des plus grands peintres et artistes de Russie ; le très célèbre musée Hermitage…sur cette place énorme et grandiose avec toutes ces magnifiques oeuvres. C’est un peu le Louvre Russe, avec des peintures, des sculptures, des tapisseries, des armures, des vestiges, des sarcophages égyptiens, des restes de civilisations antiques…de quoi passer un bon moment, main dans la main et émerveillés par toutes ces choses. En fait, nous avons même décidé d’en faire notre premier palais ! 😀
  • des cathédrales, églises orthodoxes et d’autres lieux de cultes tous plus beau les uns que les autres ! Les couleurs sont très particulières, le style très typé, et l’atmosphère vraiment troublante. Nous sommes allés à Spas Na Kravi, un des monuments les plus célèbres de la ville, mais aussi visiter la cathédrale Kazansky, la cathédrale Aleksandro-Nevskaya Lavra et la cathédrale Isakievsky.
  • des palais avec des dorures et du luxe : un palais bleu (dont je ne me souviens plus le nom, qui sert dorénavant de cadre idyllique pour une université) et le Tsarkoe Selo. Ce dernier lieu est un lieu proprement magique. C’est la résidence d’été des tsars : quelle résidence ! Le couloir d’or, la chambre d’ambre (une pièce entièrement tapisée d’ambre, du sol au plafond, avec des représentations graphiques des cinq sens humains), le bureau d’Alexandre Ier, le parc Ekaterina, sont autant de choses à voir dans cette petite cité à quelques kilomètres de St. Pétersbourg. C’est vraiment magnifique, et si vous passez dans cette région, allez y faire un tour, vous ne serez pas déçu !
  • des lieux insolites : le Champ de Mars (oui oui, comme à Paris) avec sa flamme perpétuelle, Petropavlovskaya Krepost (l’équivalent de notre Bastille, dixit ma jolie guide ! ;)), le « Kissing bridge »…

Quelques moments choisis qui resteront pour moi inoubliables (même si tout l’est !) :

  • l’émotion intense du premier trajet en bus pour aller de l’aéroport au centre de St. Pétersbourg,
  • le repas au restaurant avec la chanteuse qui berce l’ambiance juste pour nous deux, uniques clients du restaurant,
  • la croisière en bateau sur les canaux de la Neva, qui permet de faire tout le tour de St. Pétersbourg,
  • la balade de St. Pétersbourg by night, permettant de voir l’animation de la ville et l’atmosphère nocturne différente…

Svetlana : L’un des éléments obligatoires de notre pré-programme a été de prévoir un voyage à Tsarskoïe Selo, la résidence d’été des monarques de Russie. Je ne sais pas s’ils étaient de grands travailleurs dans tous les domaines, mais pour la construction de ce palais la famille impériale a accompli un travail remarquable. J’ai l’impression que nous avons traversé l’histoire en visitant ce magnifique palais et le Parc Catherine. Après avoir passé le petit lac et un étang, nous sommes arrivés au sommet de la montagne, d’où nous avons pu contempler la beauté unique de la nature…et tout ça fait maintenant parti de notre histoire. Ensemble, nous avons respiré l’air pur, ensemble, nous avons observé les constructions ensemble nous avons ri, heureux et surpris. Il était difficile de dire adieu à cet endroit de conte de fées, et cela pressentait le moment encore plus difficile de la séparation.

Aéroport international Pulkovo II. Lieu rempli de familles et d’amis chargé de joie et de peine. J’aimerais dire beaucoup de choses, mais je ne peux rien dire. J’aimerai avoir échoué dans une faille temporelle, mais malheureusement, le temps file à une vitesse effrayante. Mais je sais que ce n’est pas la fin, cela n’annonce que la suite de notre histoire incroyable !

Et voilà, une semaine magique qui s’achève…c’est déjà l’heure de retourner à l’aéroport…dernier trajet à pied, dernier trajet en bus, dernier regard. Je dois bien reconnaître que se séparer après une telle semaine était difficile et un peu déchirant. Nous nous sommes dis au revoir avec pour ma part les yeux un peu humides (oui Lucile, je transpirais des yeux ! :D), en espérant se revoir très bientôt…Le trajet retour m’a paru interminable, l’escale très longue, et l’arrivée chez moi un peu fade. Mais après tout, la fin de ce voyage est plutôt perçue comme un commencement…

N.B. : vous pouvez retrouver l’intégralité du récit commun en russe sur son blog… 😉