Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Warning: preg_replace(): The /e modifier is no longer supported, use preg_replace_callback instead in /homepages/14/d213344623/htdocs/blog/wp-content/plugins/deans_code_highlighter/geshi.php on line 2137

Ca fait des mois et des mois que je me pose des questions sur la capacité à faire du Wake-on-Lan sur la Neufbox de SFR (ex-Neuf Cegetel)… En effet, il semble que cette petite boîte n’en soit malheureusement pas capable (au contraire de sa concurrente de chez Free) : en effet, après quelques tests, on se rend assez vite compte que les tables ARP se vident quelques minutes après l’extinction de l’ordinateur relié à la Neufbox. Ainsi, exit le Wake-on-Lan. Mais au fait, qu’est-ce que le Wake-on-Lan me direz-vous ? Et bien c’est la possibilité d’envoyer un « magic packet » à l’interface réseau d’un ordinateur éteint pour pouvoir rallumer celui-ci, à distance. L’interêt est encore plus grand lorsqu’on peut faire transiter ce fameux paquet magique sur un WAN (Internet par exemple) et plus sur un LAN. Et si l’on couple cette technologie à un logiciel de prise en main à distance ça devient carrément génial : il devient possible d’allumer l’ordinateur à distance, de l’utiliser et de l’éteindre tout ça à des kilomètres de distances et via Internet ! Bref, étant donné que la Neufbox ne peut pas le faire tout seul, je vais présenter le dispositif que j’ai mis en place grâce à une Fonera pour pouvoir faire tout ceci…

Avoir une Fonera

Ce n’est pas l’unique possibilité pour faire du Wake-on-Lan avec une Neufbox, mais c’est sans doute une des plus pratiques compte-tenu de mon installation. Pour cela, il faut disposer d’une Fonera, cette petite boîte qui permet de partager son accès Internet. La première étape consiste à installer un firmware alternatif (moi j’ai celui de Francofon). Pour cela, il faut activer l’accès SSH sur la Fonera, et je ne reviendrai pas sur les étapes techniques, étant donné que tout est expliqué sur le site de Francofon.

Installer le module WOL sur la Fonera

Dans le firmware Francofon, il n’y a pas de programme permettant de lancer le paquet pour réveiller les ordinateurs du réseau en broadcast. Il faut donc y intégrer un programme de Wake-on-Lan, wol (récupéré dans le package freeWLAN). Pour l’installer, se connecter en SSH sur la Fonera et faire :

  1.  

Ceci permet de télécharger le programme et de le rendre exécutable. Nous verrons comment l’utiliser un peu plus loin.

Ouvrir l’accès SSH depuis l’extérieur sur la Neufbox

Ne disposant que d’une Neufbox 3 (une Trio 3D pour être précis) je ne peux pas détailler les manipulations à faire sur la dernière box de SFR. Toutefois, l’idée reste la même et il suffit d’adapter les explications pour reproduire les modifications à l’identique sur la Neufbox 4.

Bref, sur la Neufbox 3, il faut passer en mode expert, puis se rendre dans le menu « Réseau », puis « NAT/PAT » et ensuite rajouter une ligne dans les ports rediriger : il faut mettre « port début » à 22, « port fin » à 22, « adresse IP LAN » à l’adresse de la Fonera, la redirection doit être activée pour le protocole TCP. Valider par OK et attendre que la Neufbox redémarre.

Accéder à la Fonera depuis l’extérieur

Il ne reste qu’un dernier truc à faire : avoir la possibilité sans connaître l’IP qui change à chaque déconnexion : activer un service DynDNS. Tout d’abord, il faut créer un compte gratuitement sur DynDNS. Pour cela, il faut se rendre dans le menu « Réseau », puis « DDNS » et rentrer les informations de compte DynDNS (identifiant, mot de passe et adresse DNS). Ensuite, valider par OK et attendre que la Neufbox redémarre une dernière fois.

Allumer son ordinateur à distance

Comment on fait marcher tout ça maintenant ? Tout d’abord, se connecter avec un client SSH (Kitty par exemple) sur sa Fonera. En entrant l’adresse DynDNS renseignée dans l’interface d’administration de la Neufbox pour se connecter sur le port 22, on arrive sur la Fonera. On s’identifie avec les accès de la Fonera, et ensuite on tape

  1.  

avec XX:XX:XX:XX:XX:XX l’adresse MAC de la carte réseau de la machine à réveiller.

Normalement, l’ordinateur prévu devrait se mettre en route tout seul. Si vous couplez ça avec un service de prise de main à distance tel que LogMeIn, tout est parfait pour récupérer des documents et autres fichiers sur son ordinateur, même lorsque l’on n’est pas chez soi, tout en éteignant son ordinateur lorsqu’il n’est pas utilisé réellement (c’est plus écologique ! ;)).