Aujourd’hui est sortie la nouvelle version de la plateforme qui fait tourner ce blog : WordPress, en version 2.3. Après avoir suivi à la lettre les instructions pour qu’une mise à jour se passe bien, et après avoir été obligé de mettre les mains dans le code du thème, le blog est de nouveau complètement fonctionnel.

Wordpress

Les nouveautés remarquables pour les bloggueurs sont :

  • la gestion des tags intégrée sans plug-in (via la fonction « the_tags »),
  • la possibilité de faire un « nuage de tags » en appelant une seule fonction (via la fonction « wp_tag_cloud »),
  • les notifications de mises à jour de plug-ins dans le panneau d’administration,
  • une meilleure gestion de la publication et des brouillons,
  • un nouveau statut pour la gestion des articles sur les blogs multi-rédacteurs,
  • enfin un bouton intégré dans l’éditeur visuel TinyMCE pour afficher ou cacher la barre d’édition avancée d’un seul clic (c’est toujours mieux que la super combinaison SHIFT+ALT+V, lol).

Après, pour les lecteurs, pas grand chose de changé, si ce n’est une présentation différente du « nuage de tags » dans la barre à droite…

Les étapes pour réussir sa mise à jour sont dans la suite de l’article.

Les étapes sont à faire dans l’ordre, et sans se précipiter si l’on veut que tout se passe bien :

  1. Sauvegarder les fichiers du blog présents sur le serveur.
  2. Sauvegarder la base de données du blog dans sa version avant mise à jour (ne pas oublier, en passant par PHPMyAdmin de sélectionner l’option « Drop tables », ainsi que la protection des chaînes par backslash, et la case pour sauvegarder aussi les données !)
  3. Désactiver tous les plug-ins grâce au panneau d’administration.
  4. Effacer tous les fichiers du serveurs sauf wp-config.php et le répertoire wp-contents et tout son contenu évidemment.
  5. Uploader les nouveaux fichiers sur le serveur.
  6. Se rendre sur l’interface d’administration pour effectuer la mise à jour de la structure de la base de données.

Normalement, celà suffit pour peu que vous soyez sur le thème par défaut. Ensuite, sinon, il faut adapter son thème pour prendre en compte le nouveau système de tag par exemple (surtout que les plug-ins de gestion de tags sont tous incompatibles avec WordPress 2.3 pour le moment !).